théâtre adulte

Texte de théâtre – adulte

Des textes de théâtre adulte sont avant tout des pièces de divertissement. Il nous faut aller chercher dans l’actualité, dans la psychologie humaine, les éléments et les situations qui vont faire écho chez les acteurs et les spectateurs.

Une troupe adulte cherche à se faire plaisir, et à faire plaisir à son public.

Dans mes textes, j’essaye de donner la part belle aux personnages. Qu’ils soient hauts en couleurs, riches et cohérents dans leurs intentions. Je n’aime pas voir un personnage se contenter de servir la soupe à la blague.

Ayant écrit pour les troupes avec lesquelles j’ai travaillé, ces pièces de théâtre sont travaillées pour répondre aux contraintes que les troupes peuvent rencontrer (manque d’hommes, durée du spectacle raisonnée).

D’un autre côté, j’ai toujours apprécié de donner du sens à une histoire, une morale. De venir mettre en avant une forme de vérité de l’univers dans lequel évoluent ces personnages. Leur situation est peut-être folle ou absurde. Les personnages eux ne le sont pas, et ils évoluent et réagissent avec une humanité parfois pleine de bon sens face à une histoire qui elle n’en a pas.

9 résultats affichés

Une troupe adulte de théâtre amateur va souvent tout d'abord rechercher de quoi passer un bon moment, et parfois c'est ce qui va le plus les faire rire, ou ce qu'ils pensent qui va le plus faire rire leur public.

Dans mes histoires, le rire n’est pas l’objectif premier : je ne cherche pas à multiplier les jeux de mots ou les situations à connotations sexuelles. Je souhaite avant tout essayer de fouiller une situation sociale, une question d’actualité brûlante : la vieillesse, l’homosexualité, la police, le voisinage… Avec des personnages qui ne sont pas des clowns, mais des caractères qui vont faire de leur mieux pour se dépatouiller de ces histoires tordues avec leurs moyens sociaux et intellectuels.

Mes personnages sont des gens simples, dont l’absence de bon sens et l’humanité basique sont très proches de nous ou de nos proches. Ce qui est drôle, c’est de voir nos semblables vivre des aventures qui sont généralement réservées aux personnages d’acier trempés des séries télé et des films.

Le plaisir va se trouver dans ce qui grince, ce qui frotte aux entournures. Dans la catharsis de voir nos égaux affronter les thèmes d’actualité avec les mêmes limites que nous avons tous.

J’aime venir poser ces questions : aurions-nous mieux fait que ces personnages, si nous avions été confrontés à ces problématiques tendues ou à ces situations ubuesques ?

Je ne donne pas de réponse, bien entendu. Mais j’aime à penser que parfois le spectateur va interroger sa propre raison face à ces pauvres hères qui se débattent dans une maison de retraite, dans une gendarmerie de campagne ou une auberge glauque